Interview de Grégory BACZYNSKI

Interview de Grégory BACZYNSKI

3 Questions au responsable activité semences d'EMC2

Quand avez-vous obtenu la certification PQP * pour votre station de semences de Bras (dans la Meuse) ? Après un chantier de combien de mois ?

Le chantier a démarré à l’automne 2012, et nous avons reçu la certification PQP au printemps 2013 consécutivement à un audit du Soc. Il a identifié quelques non-conformités que nous avons corrigées dans la foulée. La certification est valable 5 ans.

Quelles sont les exigences requises pour qu’une station soit certifiée PQP ?

Dans notre station de semences, nous traitons uniquement des semences de céréales à paille : blé tendre, orge d’hiver et de printemps, triticale et escourgeon. Pour être certifié PQP, il faut pouvoir notamment démontrer qu’il y a moins de 5 grammes de poussière par quintal de semences.

Concrètement, en quoi a consisté la mise en conformité ?

Nous avions déjà le matériel adéquat. Nous n’avons donc pas eu à réaliser de nouveaux investissements sur ce plan. En revanche, il nous a fallu définir et déployer de nouvelles procédures et un plan de contrôle spécifique, pour vérifier que le seuil maximal autorisé n’était jamais atteint.

Nous vérifions tout d’abord que les recettes que nous souhaitons utiliser pour le traitement ne génèreront pas trop de poussières. Au cours de l’application des produits sur les semences, nous nous assurons que les quantités utilisées correspondent bien aux recettes préalablement qualifiées. Enfin, avant commercialisation, nous réalisons des prélèvements sur les semences, en vue de tests réalisés par un laboratoire extérieur habilité. Aujourd’hui, le seuil maximal de poussières que nous atteignons est inférieur à 1,5 gramme par quintal de semences.

* Plan Qualité Poussières.



Haut de page