Inscription des variétés aux catalogues

Inscription des variétés aux catalogues

L'inscription au catalogue officiel des espèces et variétés français ou européen est une étape obligatoire avant la commercialisation d'une nouvelle variété.

Lorsqu'une nouvelle variété a été créée, son obtenteur demande son inscription au catalogue. Cette inscription sert à garantir à l'utilisateur de la variété, l'identité et les caractéristiques de la variété qu'il achète. La variété est alors testée en différents lieux où elle est comparée aux variétés déjà commercialisées. En France, les études des nouvelles variétés sont réalisées par le GEVES, pour le compte du CTPS qui est habilité à proposer l'inscription des variétés au ministère de l'Agriculture. La variété subit des tests de DHS destinés à établir la carte d'identité des variétés. En effet, pour être inscrite au catalogue officiel français, une nouvelle variété doit être : Distincte, et bien différente des variétés déjà existantes, avoir une dénomination ; Homogène, les plantes de la variété sont semblables entre elles ; Stable, la variété est conforme à sa carte d'identité au cours des années. Pour les plantes de grandes cultures, il existe aussi des tests de VAT destinés à mesurer les progrès apportés par la variété sur sa Valeur Agronomique ou Technologique par rapport aux variétés actuellement cultivées.

 Pour mener ces études, le GEVES  entretient d'importantes collections de référence (16 000 variétés appartenant à près de 120 espèces), utilise un réseau national d'essais (100 000 parcelles dans 1 400 essais) et réalise de nombreuses analyses biochimiques et technologiques. Plus de 800 nouvelles variétés sont présentées chaque année par les obtenteurs et seules 30 % des variétés candidates sont effectivement homologuées.



Haut de page