Les soins après la plantation

Les soins après la plantation

> Fertiliser sans excès

Au moment de la plantation, il est nécessaire de compléter l’engrais de fond (organique ou minéral) que l’on a apporté durant l’hiver : la pomme de terre a des besoins importants en potassium, dans une moindre mesure en azote et plus modérés en acide phosphorique. La culture saura bien valoriser ces éléments fertilisants, à condition de ne pas en mettre en excès.

> Le buttage, clé de la réussite

Dès que les feuilles ont 20 à 30 cm de haut, remonter la terre autour des pieds. Ce buttage favorise la formation des tubercules et évite leur éventuel verdissement, préjudiciable à la qualité de la récolte.

Attention à bien respecter ce stade car un buttage trop tardif détruit les stolons et les radicelles superficielles, entrainant une baisse de rendement.

> Arroser, si nécessaire

La pomme de terre apprécie l’eau. Pendant les périodes chaudes et sèches, arroser régulièrement entre les rangs, de préférence le soir ou le matin. Ne pas mouiller le feuillage pour éviter le développement des maladies.
L’arrosage en fin de végétation n’est pas souhaitable. Il n’améliore pas le rendement et entraîne un retard de maturité.

> Surveiller les maladies et ravageurs

Il sera parfois souhaitable de traiter la culture contre les parasites, en particulier le mildiou. Ces traitements pourront être évités en utilisant certaines variétés résistantes à cette maladie.
De même, la surveillance de la présence de doryphores permettra de les éliminer simplement à la main dès leur apparition. Si cet insecte pullule, un traitement avec un produit adapté peut être envisagé.

 



Haut de page