Les semis de légumes à l'intérieur et sous abris

Les semis de légumes à l'intérieur et sous abris

En fonction de la saison et des besoins en chaleur de chaque espèce, il faut semer à l’intérieur (en caissettes, en terrines, en godets), sous abri (sous châssis, sous tunnel) ou à l’extérieur.

Des semis bien au chaud (à l'intérieur)

semis au chaud Certaines espèces délicates ont besoin de beaucoup de chaleur pour bien germer et les plantules ne supportent pas la moindre gelée. C'est pourquoi les semis sont réalisés à l'intérieur, dans une pièce chaude et bien éclairée :
- dans des terrines ou caissettes pour les aubergines, les tomates
- en godets pour tous les légumes fruits (aubergines, concombres, cornichons, courgettes, melons, pastèques, tomates...).
Dans le Sud-Ouest et le Midi, il est possible de semer ces espèces directement en pleine terre à condition d'attendre que le sol soit suffisamment réchauffé.

Pour les semis en caissettes ou terrines, les graines sont réparties régulièrement sur la surface. Pour ne pas semer trop dru, les petites graines sont mélangées avec du sable fin. Il faut ensuite les recouvrir d'une fine couche de terreau puis humecter à l'aide d'un pulvérisateur. Pour favoriser la germination, il est possible de recouvrir la terrine d'un film plastique étirable ou d'une plaque de verre le temps de la sortie des plantules. Lorsque les jeunes plantes sont bien levées, il est conseillé de faire un repiquage en godets avant la mise en place définitive en pleine terre.

Les semis en godets permettent d'élever les plantes individuellement et de les transplanter bien enracinées, avec leur motte de terre. Certains godets (en tourbe) permettent un repiquage direct avec le godet, qui se dégradera dans le sol.

Des semis à l'extérieur bien à l'abri (châssis et tunnel plastique)

Il est possible de réaliser des semis précoces d'un grand nombre d'espèces (betterave, carotte, céleri, chou, laitue, navet, pignon, petits pois, radis, tomate... ), à condition de bien les protéger du froid et de choisir des variétés adaptées aux cultures précoces.
Le châssis est le système le plus classique. Il est constitué d'un coffre (en bois, en métal, en brique) recouvert d'une plaque transparente (en verre ou plastique) qui se soulève facilement (pour l'aération et permettre les arrosages). Il peut être utilisé également pour la transplantation des plantes élevées en bacs ou en godets. C'est un moyen de les endurcir progressivement aux conditions extérieures.

tunnel plastiqueLe tunnel plastique sert également à protéger du froid les semis et les plantules. Il est moins efficace que le châssis mais plus facile à utiliser car il peut être installé sur des semis en place ou sur un lieu réservé pour les semis en pépinière.
Comme pour le châssis, il est possible de relever le film plastique d'un côté pour permettre l'aération, éviter le développement de pourriture et les éventuels « coups de chaleur » dans les journées ensoleillées.

Des semis bien protégés : la plasticulture

Cette technique couramment pratiquée en maraîchage permet de protéger les semis, de hâter les cultures et ainsi de récolter plus précocement les légumes.
Elle consiste à étaler sur le sol et sur les semis un film plastique qui va favoriser la germination des graines et la croissance des plantes. Ce film sert aussi de protection contre les insectes et les pluies battantes.



Haut de page