Presse

Communiqués généraux

Blé tendre : Scientifiques et agriculteurs réunis pour échanger sur les perspectives de la recherche variétale

13 février 2013

Le 15 mars 2013, les scientifiques de la recherche variétale Blé tendre se réuniront à Paris pour la 3ème Rencontre scientifique du FSOV (Fonds de soutien à l’obtention végétale pour le blé tendre).

Leur objectif sera de restituer les résultats obtenus par les dix derniers programmes arrivés à échéance financés par le FSOV et d’échanger de nouvelles pistes de recherche avec les agriculteurs et les opérateurs des filières.

Une recherche variétale pour une agriculture durable

Le financement de programmes de recherche, dont la finalité est la sélection de variétés adaptées à une agriculture durable respectueuse de l’environnement, a été encouragé depuis 2001 grâce à l’accord interprofessionnel CVO Recherche blé tendre.

En douze ans, six appels à propositions ont permis de retenir et de financer 52 programmes. Ceux-ci associent au moins deux partenaires entre la recherche publique, les instituts professionnels ou les sélectionneurs privés.

Le FSOV soutient les projets répondant simultanément aux objectifs d'amélioration des performances, de baisse ou de meilleure valorisation des intrants et d'adaptation aux contraintes multiples du milieu. Il participe également aux projets innovants, en particulier ceux mettant en œuvre le transfert d'outils modernes (génomique, modélisation...) débouchant sur des applications directement utilisables en création variétale pour les objectifs visés.

De même, le FSOV encourage des thèmes plus spécifiques portant sur l'amélioration des qualités technologiques et sanitaires, des résistances aux maladies et ravageurs et des tolérances aux stress abiotiques.

Amélioration des qualités technologiques du blé tendre

Deux interventions porteront sur les différents aspects concernant la qualité technologique des grains afin de répondre aux process industriels et à la demande des différents marchés.

• Une présentation dévoilera les résultats de l’utilisation d’un outil moléculaire de prédiction pour sélectionner précocement les variétés avec un bon poids spécifique (PS). Le poids spécifique est un critère très important, tant pour l’agriculteur, puisqu’il conditionne en partie le prix de vente de sa récolte, que pour les collecteurs, en particulier à l’exportation.

• Autre critère important, le comportement de la pâte au cours de la panification. Celui-ci dépend de la maîtrise du rapport ténacité/extensibilité et du volume du pain. Un nouvel appareil, le Mixolab, permettra de fournir aux sélectionneurs un outil prédictif précoce du volume du pain, facilitant ainsi les choix en cours de sélection de variétés sur ce critère technologique.

Des variétés valorisant mieux les intrants et ressources naturelles

Deux méthodes vont être présentées pour tenter d’évaluer au mieux la réponse des variétés aux contraintes du milieu.

• Une méthode simple pour caractériser puis sélectionner des variétés tolérantes à la sécheresse sera proposée, ainsi qu’une meilleure caractérisation phénotypique et génétique des variétés de blé tendre pour le rythme de développement et la précocité. Elles permettront d’accélérer la création de variétés présentant une adaptabilité améliorée à la sécheresse ainsi qu’à différents climats et conditions d’environnement locales.

• Enfin un nouvel outil opérationnel, rationnel (limitant le nombre de paramètres à relever) et robuste permettant aux réseaux d’essais et de caractérisation des variétés d’approcher plus finement les comportements variétaux sera présenté. Ces descriptions plus précises permettront à l’agriculteur et à la distribution agricole d’effectuer des choix variétaux plus pertinents.

Amélioration de la qualité sanitaire

Concernant la résistance à la fusariose et à la septoriose, les résultats des recherches portant sur le marquage moléculaire permettent la mise à disposition d’une cartographie et des marqueurs précis. Ces nouvelles connaissances offrent une aide précieuse pour transférer efficacement les sources de résistance dans le matériel en cours de sélection, afin d’obtenir de nouvelles variétés avec un niveau et une durabilité de la résistance accrus à ces deux maladies. La septoriose et la fusariose sont deux maladies majeures sur blé tendre impactant le rendement et mais également la qualité sanitaire des récoltes.

Des variétés de blé tendre plus résistantes aux maladies et ravageurs

Quatre présentations porteront sur la recherche de variétés plus résistantes aux maladies et ravageurs et plus économes en intrants pour l’agriculteur.

• L’étude de la stabilité dans le temps et dans différents environnements, de QTL (marqueurs du génome), composantes de résistance adulte du blé tendre à la rouille jaune, mis dans différents fonds génétiques.

• L’amélioration des connaissances et la fourniture de matériel pour construire une résistance durable du blé tendre à la rouille brune.

• La mise au point des méthodes fiables et efficaces de caractérisation des résistances du blé à la septoriose, Mycosphaerella graminicola, facilitant la sélection de variétés résistantes et l’évaluation des variétés à l’inscription.

• L’introduction de la résistance au puceron de l’épis, identifiée chez le blé diploïde (Triticum monococcum) dans le blé tendre (hexaploïde). Ce travail facilitera la création de variétés résistantes qui permettront de limiter fortement les pullulations de pucerons sur épis et donc d’éviter dans la plupart des cas l’application d’insecticides. Ce travail pourra aussi servir de modèle pour introduire d’autres gènes de résistance identifiés dans le blé diploïde chez le blé tendre.

Des échanges féconds

Au cours de cette rencontre scientifique, les chercheurs feront le bilan de l’ampleur des résultats obtenus, partageant les méthodes et confrontant leurs recherches. En effet, pour créer des variétés, il faut s’appuyer sur de nombreuses connaissances fondamentales, sur le mode de remplissage des grains, les facteurs de qualité, l’identification des caractéristiques variétales, la biologie des parasites et leur évolution.

Les agriculteurs et les opérateurs des filières présents seront attentifs aux résultats des travaux de recherche et pourront exprimer leurs attentes.

A l’occasion de cette rencontre un temps fort sera consacré au débat. Une table ronde sera organisée sur le thème « L’innovation variétale : la solution pour produire plus et mieux ? »

Ainsi, les sujets de cette rencontre d’intérêt collectif concernent l’ensemble des aspects du progrès génétique accessible pour la culture du blé tendre dans le contexte actuel de réduction des intrants, tout en maintenant la productivité.

Elle permettra également de dessiner les voies de recherche pour les programmes futurs, pour lesquels un appel à propositions sera diffusé en 2014.

Philippe Roux
Secrétaire général de la section "Céréales à paille et Protéagineux" et du FSOV
GNIS - 44 rue du Louvre 75001 Paris
Tel : 01 42 33 78 01 - fsov@gnis.fr

Contact presse : Julie SCHADT : 01.42.33.86.77 / julie.schadt@gnis.fr





Haut de page