Traçabilité et qualité, au service du consommateur !

Traçabilité et qualité, au service du consommateur !

Cet objectif nécessite des moyens humains, techniques et financiers ainsi qu’une grande capacité de recherche et développement.
Tous les professionnels de la filière Semences Certifiées de céréales et protéagineux se sont engagés depuis toujours.

La meilleure preuve ?

Les moyens déployés pour créer, multiplier et contrôler la qualité :

 Pour créer
la qualité
Pour multiplier
la qualité
Pour contrôler
la qualité
 • 18 entreprises de sélection.
• 450 sélectionneurs et techniciens
de sélection.
• 65 centres de sélection.
• 120 centres d’expérimentation.
• 250 000 parcelles d’essais.
• 55 variétés de céréales inscrites en moyenne par an au Catalogue officiel.
• 7 300 agriculteurs-multiplicateurs.
• 451 techniciens agréés.
• 13 000 parcelles de multiplication.
• 154 000 hectares de multiplication
de semences de céréales.
 
• 107 stations de semences.
• 1 laboratoire officiel
et 108 laboratoires habilités
et/ou agréés.
• 450 techniciens de production
et fabrication.
• 300 contrôleurs qualité.

Étiquette de certification

La certification officielle des semences est une clé de la traçabilité nécessaire à l'agriculteur, aux collecteurs et aux transformateurs. 

ETIQUETTE BLEUE DU SOC

Tout emballage de semences certifiées est accompagné d'une étiquette de certification officielle, document à conserver par l'agriculteur car elle garantit :
• que tous les contrôles officiels de qualité ont bien été effectués,
• l'enregistrement des différentes étapes du processus de fabrication.


L'étiquette bleue figurant sur chaque sac est une véritable carte d'identité qui contient tous les éléments permettant de retrouver l'historique du lot et de remonter jusqu'à la culture dont les semences sont issues :
• espèce et variété, génération de la semence, pays de production, numéro identifiant de l'entreprise agréée et de la station de semences, numéro de lot, campagne de certification, date d'analyse et de fermeture des sacs. 

 Qualité et traçabilité : au service des besoins des marchés

 pain Les variétés de blé tendre se spécialisent pour le pain, les biscuits, les biscottes, la viennoiserie (BPC, BAF, BPS, BAU,…).
Les industriels meuniers déterminent chaque année une liste de variétés recommandées pour la panification et la biscuiterie.
 Pâtes Le choix de la variété de blé dur et sa méthode de culture font les bonnes pâtes, celles qui restent fermes et ne collent pas après cuisson.
Le Comité Français de la Semoulerie élabore tous les ans une liste de variétés conseillées.
 Bières Les variétés d’orge brassicoles déterminent la qualité des protéines, facteur du mousseux et du moelleux de la bière.
Les Malteurs de France publient une liste de variétés adaptées à leurs besoins.

  < Page précédente - Page suivante >



Haut de page