La semence certifiée : le premier pas incontournable pour limiter les risques sanitaires de la filière

La semence certifiée : le premier pas incontournable pour limiter les risques sanitaires de la filière

La qualité est un souci constant de toute la chaîne de production de céréales. La semence certifiée, à l’origine de cette chaîne, donne le ton.

Afin d’assurer des semences saines, 3 axes principaux font l’objet de soins particuliers et d’efforts de recherche  constants.

AXE 1 : Les traitements de semences

L'efficacité de la protection des semences est liée à la qualité du lot de semences à traiter, à l'action des matières actives sur les maladies et parasites, et à la qualité de l'application du produit

La qualité de l'application des produits sur la semence est un facteur clé
Pour chaque produit, il est nécessaire de respecter la dose d'homologation afin d'éviter les sous-dosages et les surdosages.
Le travail en stations de semences garantit une excellente répartition sur chaque grain et une tenue optimale du produit assurant le maintien de la dose efficace jusqu'au semis. De plus, l'adhérence des produits en station de semences, réduit pour les utilisateurs les risques sur la santé liés aux poussières dans les sacs et au moment des semis.
Coupe d'un grain de bléL'accord des caractéristiques des produits et celles du lot de semences à protéger : une affaire de spécialistes
Une très faible quantité de substance active doit assurer une protection efficace et durable de la semence, de la plantule, des premières tiges et feuilles. La connaissance de la qualité du lot à protéger permet d'affiner l'application du produit

 

Post-it traitements de semences

Les produits TS sont adaptés aux conditions de l'année
Les stations de semences évaluent les risques d'infestation de maladies et de parasites dont certains ne peuvent être combattus que par des traitements de semences et utilisent donc une gamme de traitements de semences adaptés a la diversité des situations.
Les TS permettent de limiter la nuisibilité des champignons du sol et sont aussi de plus en plus efficaces sur les maladies en végétation.

Maladies majeures de début de végétation

Pathogènes présents sur ou dans les semences
• carie (Tilletia caries)/blé
• Septoriose (S. nodorum)
• Fusarioses (F. roseum et M. nivale)
• Helminthosporiose (H. gramineum)
• Charbon nu/Orge

Autres pathogènes
• Septoriose (S. tritici)/blé
• Rouille jaune (Puccinia striiformis)
• Rouille brune (Puccinia recondita)
• Piétin échaudage

AXE 2 : Le travail de la station de semences

La qualité des semences dépend beaucoup du travail effectué dans la station de semences.
Dès la réception du lot brut puis à chacune des étapes de la fabrication, des échantillons sont prélevés et analysés en laboratoire pour assurer une qualité optimum.
La semence passe d'abord sur des nettoyeurs séparateurs et des trieurs alvéolaires, qui auront permis d'éliminer les gros déchets, les petits grains et les graines étrangères.
Fonctionnement de la table densimétrique

Ensuite, le passage par la table densimétrique, appareil essentiel qu'on ne trouve qu'en station de semences, va s'avérer fondamental pour éliminer les grains fusariés, échaudés ou germés et ainsi assurer une semence de haute qualité.
La table densimétrique permet le triage des grains déformés et de dimensions voisines, mais de poids spécifiques largement différents. Ce triage très fin nécessite un grand savoir-faire et une grande maîtrise technique que possèdent parfaitement les opérateurs en stations de semences.  

AXE 3 : Les variétés et les espoirs de la génétique

L'identité et la pureté variétale des semences certifiées
Les semences certifiées de céréales sont issues d'un suivi généalogique et d'une traçabilité rigoureuse à partir de la variété inscrite. Le suivi des cultures et celui des lots de semences assurent l'identité variétale.
C'est ainsi que les agriculteurs peuvent bénéficier intégralement des qualités des varietés toutes issues de programmes de lutte génétique contre les maladies fongiques et les virus.

Un besoin de recherche permanent
la lutte contre les maladies est un objectif permanent de la sélection par l'introduction de gènes de résistance au piétin-verse, l'amélioration des résistances à l'oïdium, la rouille brune, la rouille jaune, de la tolérance à la septoriose, à la fusariose et aux maladies virales.
De nombreuses maladies peuvent contourner les résistances par le développement de nouvelles souches. Les sélectionneurs recherchent donc des résistances multigéniques, plus complexes à obtenir, mais plus stables et donc plus durables tout en conservant le potentiel de rendement des variétés.
L'objectif final est que les agriculteurs puissent avoir des cultures saines et puissent plus facilement maîtriser la qualité sanitaire des productions.

 < Page précédente - Page suivante



Haut de page